La fabrique des “patrimoines”: Mémoires, savoirs et politique en Amérique indienne aujourd’hui

Project Details

Description

En Amérique latine où le multiculturalisme et la gestion des identités indigènes constituent un enjeu politique majeur, au point d’infléchir les modes de gouvernance à l’échelle locale, les populations amérindiennes se trouvent contraintes de mettre en avant des caractéristiques ethniques ou culturelles pour se positionner sur l’échiquier national.
Alors que pour participer à la vie citoyenne, les populations amérindiennes doivent ainsi faire appel à des traits culturels qui les caractériseraient, elles rencontrent dans cette interaction une compréhension externe décalée, voire antinomique, de leurs cultures et de leurs personnes. D’une part, le rapport au passé à inventorier, à remémorer et à reproduire, tel qu’il est véhiculé institutionnellement, se distingue des conceptions autochtones de ce qui doit se conserver ou s’oublier, des manières de transmettre les connaissances et les savoirs, ainsi que des modes d’historicité. D’autre part, les formes de transmission mémorielle au sein des groupes amérindiens sont aussi, pour beaucoup, désormais investies au sein d’un monde globalisé en tant que ressources mobilisables pour obtenir des droits, conforter une identité collective, voire de nouvelles formes d’indignité.

Le projet cherchait à saisir comment s’expriment et s’articulent les manières subjectives dont les sociétés amérindiennes étudiées conçoivent leur rapport à l’histoire et au temps, dans et en deçà de l’interface avec la société hégémonique qui leur impose les termes de leurs cultures.
Short titleFabriq’Am
StatusFinished
Effective start/end date01/08/201331/08/2016