L’intonation des énoncés interrogatifs dans la parole des apprenants finnophones du français

Translated title of the contribution: Intonation of questions in the speech of Finnish-speaking learners of French

Research output: Contribution to journalArticleScientificpeer-review

Abstract

Cette étude porte sur l’intonation des énoncés interrogatifs dans la parole des apprenants finnophones du français. Le corpus consiste en des enregistrements où 15 apprenants finnophones du français et un groupe de contrôle de 5 locuteurs natifs du français lisent un extrait d’un dialogue tiré de la pièce de théâtre En attendant Godot (Beckett, 1952). Les résultats montrent qu’aussi bien les apprenants finnophones que les locuteurs natifs du français produisent une montée intonative à la fin des questions totales d’information. En ce qui concerne les questions partielles, les résultats sont plus divergents : le plus souvent, les apprenants finnophones produisent aussi une montée intonative à la fin d’une question partielle, tandis que dans la parole des locuteurs natifs, l’intonation descendante et plate sont nettement plus fréquentes.
Comme l’intonation montante n’a pas de fonction interrogative établie en finnois, cette étude apporte des preuves supplémentaires du fait que tous les traits prosodiques de la parole des locuteurs L2 ne peuvent pas être expliqués par la transmission directe de la L1. La fréquence des contours montants dans la parole des apprenants finnophones est probablement liée au fait que l’importance de monter l’intonation à la fin des énoncés interrogatifs est soulignée dans l’enseignement du FLE.
Translated title of the contributionIntonation of questions in the speech of Finnish-speaking learners of French
Original languageFrench
JournalJournal of French Language Studies
ISSN0959-2695
DOIs
Publication statusE-pub ahead of print - 9 Dec 2021
MoE publication typeA1 Journal article-refereed

Fields of Science

  • 6121 Languages
  • French
  • speech
  • intonation
  • language learning
  • prosody
  • questions

Cite this